2014

Bilan de la lutte contre la délinquance et l’accidentalité routière en Haute-Vienne en 2013

 
 
Bilan de la lutte contre la délinquance et l’accidentalité routière en Haute-Vienne en 2013

Michel JAU, préfet de la région Limousin, préfet de la Haute-Vienne, a présenté vendredi 24 janvier 2014, aux côtés de Michel GARRANDAUX, procureur de la République, du commissaire divisionnaire Paul AGOSTINI, directeur départemental de la sécurité publique, et du colonel Anne FOUGERAT, commandant le groupement de gendarmerie départementale, les bilans de la lutte contre la délinquance et de l’accidentalité routière en 2013 en Haute-Vienne.

Bilan de la délinquance : une année dans la continuité des précédentes

En 2013, le bilan global reste favorable dans le département. La Haute-Vienne se situe au 71ème rang sur 96 des départements les plus concernés par les atteintes aux personnes, et au 59ème rang pour les atteintes aux biens.

L’évolution de la délinquance est marquée par les caractéristiques suivantes :

  • une poursuite de la diminution des atteintes aux biens de 2,40 % (- 203 faits), avec notamment une baisse des cambriolages dans les résidences principales (-3,55%).
  • une augmentation des atteintes volontaires à l'intégrité physique de 9,36 % (+ 151 faits) avec toutefois une hausse du taux d’élucidation (+5,94 %).
  • une progression des infractions économiques et financières de 11,32 % (+ 144 faits), essentiellement due aux escroqueries et abus de confiance, notamment par le biais d’Internet.

D’une manière générale, les taux d’infractions restent inférieurs à la moyenne nationale dans toutes les rubriques.

Dans ce contexte, la mobilisation des services de police et de gendarmerie a été constante. Grâce à une présence renforcée des patrouilles sur le terrain et un recours généralisé à la police technique et scientifique, cet effort s’est traduit par une forte hausse du taux d’élucidation des cambriolages.

 
Bilan de l’accidentalité routière : une baisse sensible de la mortalité

Avec 21 personnes tuées en 2013 contre 25 en 2012, soit une diminution de 16 %, la Haute-Vienne affiche une baisse de la mortalité routière au-dessus de la moyenne nationale (-11 %). Ce bilan encourageant est toutefois modéré par la dégradation du nombre de victimes hospitalisées.

Le nombre d'accidents et le nombre de personnes tuées sont en baisse, respectivement de 3,6 % (- 15 accidents) et de 16 % (- 4 tués).

Le nombre total de blessés n'a pratiquement pas évolué. En revanche, celui des blessés hospitalisés a pour sa part connu une forte hausse, témoignant d'une augmentation de la gravité des accidents.

Le comportement irresponsable de certains conducteurs et le non respect des règles de circulation sont à chaque fois en cause. La consommation excessive d’alcool et/ou de produits stupéfiants reste le premier facteur des accidents mortels.

Le nouveau document général d'orientation (DGO) 2013-217, signé en octobre 2013, fixe les enjeux et les orientations stratégiques de la sécurité routière pour les 5 prochaines années. L'année 2014 sera la première année de sa mise en œuvre opérationnelle. Il vise à réduire d’un quart le nombre d’accidents et de victimes sur nos routes d’ici à 2016, en travaillant de façon permanente sur 4 enjeux prioritaires : l’alcool et les produits psychoactifs, le défaut de maîtrise, le partage de la route et les trajets quotidiens.

 
 

A lire également :