2014

Concours national de la race limousine

 
 
Concours national de la race limousine

Quatre ans après son dernier passage, le concours national de la race Limousine est revenu sur ses terres à Limoges. Placée sous l'égide du ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, son organisation est le fruit d’une collaboration entre les services de l’Etat et France Limousin Sélection, organisme en charge des orientations génétiques et de la représentation de la race bovine limousine

La fonction de commissaire général du concours est traditionnellement remplie par le directeur départemental des territoires de la Haute-Vienne qui travaille depuis 3 mois sur le projet avec France Limousin Sélection, qui en a le commissariat exécutif, et ses partenaires à la mairie, au conseil général et au conseil régional.

La collaboration entre les services de l’Etat et France Limousin Sélection a été fructueuse et sereine à tous les niveaux.

Une confrontation d’excellence entre les meilleurs animaux reproducteurs de la race

  • Quelques chiffres : 218 élevages, 501 bovins adultes, 35 départements français représentés ( 2/3 des animaux viennent du Limousin et 2/5 de la Haute Vienne environ)...
  • Une vitrine de la race Limousine : plusieurs délégations étrangères étaient présentes  (Italie, Royaume-Uni, Belgique...) attirées par la réputation d’excellence de la filière.

Le haut niveau de participation à ce concours national réputé est très satisfaisant pour l’avenir de la filière et se montre à la hauteur de la réputation d’excellence de la race Limousine.

Le prix du Président de la République : un prix d’excellence avec de fortes retombées en termes de reconnaissance professionnelle.

La catégorie "prix d'ensemble" nécessite de présenter un ensemble homogène de plusieurs types d'animaux de haut niveau avec une parfaite maîtrise technique. Il s’agit d’une catégorie d’excellence.

5 élevages étaient inscrits cette année en compétition pour le vase de Sèvres contre 4 l'année passée à Nancy (3 de Haute-Vienne et 2 de Corrèze).

Concours national limousin

© Thierry Ganteil - L’union agricole