2014

La nouvelle organisation de la gendarmerie

 
 

Depuis le 1er août 2014, Le colonel François Dégez assume, outre le commandement de la région de gendarmerie du Limousin, celui du groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne.

Dans le cadre de la réforme générale de la modernisation de l'action publique (MAP), la chaîne de commandement de la région de gendarmerie du Limousin est réorganisée depuis le 1er août 2014 selon le schéma suivant :
Les fonctions de commandant de la région de gendarmerie du Limousin et celles de commandant du groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne sont regroupées. Déjà responsable de l'exécution de l'ensemble des missions de la gendarmerie nationale accomplies par les formations placées sous son autorité, le commandant de région de gendarmerie du Limousin est aussi directement responsable de l'organisation et de la direction du service des unités du groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne.

Le commandant de région/groupement (CDRGGD) reste l'interlocuteur des autorités administratives judiciaires et militaires de niveau régional pour toutes les questions relevant des domaines d'emploi de la gendarmerie nationale. Il met en œuvre les dispositions relatives à la participation de la gendarmerie nationale aux missions de défense civile et de défense sur le territoire telles qu'elles sont planifiées au niveau de la zone de défense et de sécurité. Il veille aux conditions d'emploi du personnel placé sous ses ordres. Il gère et administre ce personnel, y compris celui servant au titre des réserves de la gendarmerie.

Le commandant de région/groupement (CDRGGD)  a autorité sur les formations  du groupement de gendarmerie départementale chef-lieu qui lui sont subordonnées. Il peut être appelé à assurer le commandement opérationnel d'autres unités placées sous son autorité à titre temporaire. Il est responsable de l'organisation et de la direction du service des unités du groupement  et prend à ce titre les dispositions nécessaires à la bonne exécution des missions dévolues à la gendarmerie nationale. Correspondant des autorités administratives, judiciaires et militaires au niveau départemental, il assiste le préfet du département chef-lieu et les magistrats de l'ordre judiciaire pour tout ce qui concerne la participation de la gendarmerie aux missions qui leur sont respectivement dévolues.

Concrètement, le mode de fonctionnement des unités opérationnelles ne change pas. Chaque citoyen se voit offrir le même service de sécurité publique. Il conserve les mêmes contacts avec les militaires de son secteur. Le dépôt de plainte, les investigations judiciaires, les missions de secours et d'assistance restent réalisées avec le même professionnalisme sans aucun allongement des durées d'intervention.

Le maillage territorial reste inchangé et la gendarmerie demeure avant tout une force de proximité.

Prise de commandement