2014

Plan départemental de sécurité des exploitations agricoles

 
 
Plan départemental de sécurité des exploitations agricoles

Michel JAU, préfet de la Haute-Vienne, Jean-Marie DELAGE, président de la Chambre d'Agriculture de la Haute-Vienne, Anne FOUGERAT, colonel commandant le groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne et Paul AGOSTINI, directeur départemental de la sécurité publique de la Haute-Vienne, ont procédé lundi 23 juin 2014, à la signature du plan départemental de sécurité des exploitations agricoles.

Ces dernières années, les vols dans les exploitations agricoles ont connu une forte recrudescence. Entre les vergers dépouillés dans la nuit, les animaux disparus des prés ou abattus sur place, les légumes arrachés, les cuves de carburant vidées, ... les agriculteurs sont victimes de nombreux méfaits.
Ces faits suscitent, depuis plusieurs années, une préoccupation légitime et croissante des agriculteurs, relayée par leurs responsables professionnels et en particulier ceux de la Chambre d’Agriculture de Haute-Vienne et des Syndicats agricoles.
Dans le cadre de la déclinaison du plan national de lutte contre les cambriolages et les vols à main armée et conformément au plan d'action de lutte contre les vols dans les exploitations agricoles, adopté le 11 mars 2014 par le Ministre de l'intérieur, en Haute-Vienne les forces de sécurité comme les représentants du monde agricole souhaitent renforcer la protection des exploitations agricoles.
Géographiquement isolées et disposant d'équipements de plus en plus sophistiqués (machines agricoles, tracteurs, systèmes d'irrigation…), les exploitations agricoles sont particulièrement vulnérables face à une délinquance mobile capable désormais, grâce à la plus grande accessibilité, d'étendre son rayon d'action aux zones rurales.
Ainsi, ce plan départemental vise à développer un certain nombre de mesures en termes de prévention, de protection et d'intervention au profit des exploitants agricoles dans un cadre partenarial renforcé. A partir d'un diagnostic d'analyse criminelle, il s'agira :
 •   D’assurer une présence dissuasive et ciblée de la gendarmerie et de la police dans les bassins agricoles.
 •   De mobiliser les moyens d'enquête judiciaire autour de la sécurité du monde agricole.
 •   De renforcer la protection des exploitations agricoles.
 •   De renforcer le partenariat avec les agriculteurs et leurs représentants.
La Chambre d'Agriculture et le Groupement de gendarmerie de la Haute-Vienne mettent en place un dispositif d'alerte des exploitants agricoles par SMS et courriels selon des modalités qui font l'objet d'une convention spécifique, signée ce jour.
Ce dispositif « Alerte Agriculteur » s’intègre au dispositif déjà mis en place par les entreprises, artisans et commerçants avec le concours de la CCIChambres de commerce et d'industrie et de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat.
Ainsi, nous disposons sur la Haute-Vienne d’un schéma interconsulaire cohérent et convergent « Alerte Entreprise ».
La Chambre d’Agriculture de Haute-Vienne est le relais local des Syndicats agricoles qui ont été à l’initiative de cette opération nationale auprès du Gouvernement.

DSCN5924