2016

Cérémonie de la Sainte-Geneviève

 

Le 25 novembre 2016, Monsieur Jérôme DECOURS, secrétaire général de la préfecture de la Haute-Vienne a participé à la cérémonie de la Sainte-Geneviève à Limoges.

Ceremonie_Sainte_Genevieve_2016

Déroulé :

Office religieux à 15 heures 30 à l'église des Saints-Anges à Limoges.

Ceremonie_Sainte_Genevieve_2016_3

Dans son discours, le colonel François Bonavita a rappelé la force du lien qui unit la population à la gendarmerie. Cette dernière, dont l'action est guidée par le sens du devoir et du service du public, connaît aujourd'hui des évolutions majeures avec notamment la réorganisation territoriale. En outre, le commandant adjoint de la région de gendarmerie d’Aquitaine-Limousin-poitou-Charentes a remercié les militaires pour leur engagement sans faille et leur grande disponibilité lors de cette période marquée par les attentats et l'état d'urgence.

Le colonel François Bonavita a conclu en exprimant sa confiance en l'avenir.

Ceremonie_Sainte_Genevieve_2016_2

Origines de la Sainte-Geneviève :

Sainte-Geneviève est la patronne de la Gendarmerie.

Née vers 420 en Gaule et morte vers 500, la vie fut ponctuée de miracles. Geneviève est connue surtout pour sa défense de la ville de Lutèce. En effet, lorsque Attila envahit la Gaule en 451, elle s’attache à relever le moral des lutéciens et organise la défense de la ville qui reste inviolée.
 A la mort de Childéric en 481, son fils Clovis lui succède. Ce dernier décide de porter le dernier coup à la puissance de Rome déjà chancelante. En 486, il entreprend la conquête de la Gaule. Geneviève prône la résistance au nom de la défense de la foi chrétienne face aux Francs païens. Clovis se heurte à la défense de Paris que Geneviève soutient en organisant son ravitaillement malgré le blocus des Francs. Paris ne tombe pas.
 C’est donc grâce à son comportement remarquable dans les moments difficiles et son action en faveur des populations que Geneviève est choisie comme patronne de la Gendarmerie. Le cierge constamment allumé qu’elle tient à la main sur les représentations traditionnelles symbolise l’ardeur jamais éteinte, qu’elle a le don de communiquer à son entourage.