Actualités

Appel à la vigilance : ‘’Escroquerie au rétroviseur’’

 
Les services de Police ont relevé depuis quelques jours une augmentation des arnaques aux rétroviseurs.

En principe, sur un parking de supermarché, l’escroc, au volant de sa voiture, aborde un autre automobiliste, souvent très âgé, et l’accuse de l’avoir accroché et d’avoir cassé son rétroviseur. La victime surprise par ces accusations ne vérifie pas vraiment si le rétroviseur de la voiture de l’escroc est effectivement endommagé.

Pour éviter à la victime d’avoir à établir un constat, de payer une franchise et d’avoir un malus, l’escroc lui propose un arrangement amiable. Il contacte alors un soi-disant garagiste afin de connaître le prix d’un rétroviseur neuf. Il annonce ensuite un prix exorbitant à la victime. Et face aux réticences de cette dernière, il appelle un soi-disant casseur afin de connaître le prix d’un rétroviseur d’occasion, et annonce enfin à la victime un prix moindre.
Sous la pression de ce malfaiteur et par peur, la victime finit par accepter cet arrangement et se rend, le plus souvent en compagnie de l’escroc, à un distributeur afin d’y retirer de l’argent liquide et payer sa ‘’dette’’.

Il est recommandé aux personnes qui pourraient être abordées dans de telles circonstances de faire preuve de prudence et de vigilance. Les personnes âgées doivent être particulièrement sensibilisées à cette technique de vol par ruse.

En cas d’accident, il faut toujours établir un constat, quel que soit l'accrochage sur la voie publique. Si la victime souhaite contacter son assureur, elle doit elle-même composer le numéro qui figure sur son attestation d'assurance.

La victime ne doit jamais se rendre à un distributeur en compagnie de la partie adverse afin d’y retirer de l’argent.

En cas de doute, les automobilistes sont invitées à faire appel aux services de Police (Autant que possible, ils doivent penser à relever l’immatriculation et le modèle de voiture des escrocs).