Actualités

Fête nationale 13 juillet

 

Raphaël LE MÉHAUTÉ, préfet de la Haute-Vienne présidera mercredi 13 juillet la cérémonie organisée à Limoges, place Jourdan, à l’occasion de la célébration de la Fête nationale, et placée sous l’autorité militaire du colonel François DEGEZ, commandant adjoint la région de Gendarmerie Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et commandant le groupement de Gendarmerie départementale de la Haute-Vienne.

Les troupes présentes

  •  Un peloton de18 élèves gendarmes et de trois gradés d’encadrement de la cinquième compagnie d’instruction de l’école de Gendarmerie de Tulle, aux ordres du capitaine David Hénon. 

L'école de Gendarmerie de Tulle a pour mission de former des élèves gendarmes (sous-officiers) et élèves gendarmes adjoints volontaires qui, après une période d’instruction de 35 semaines pour les premiers et de 9 semaines pour les volontaires, rejoindront les unités opérationnelles. L'école forme chaque année, près de 3600 élèves.

Ceux présents aujourd’hui terminent leur sixième semaine de formation.

  •  Une équipe cynophile, appartenant au groupe d'investigation cynophile de Limoges. 

Créé en 2008, Le GIC intervient sur l'ensemble des départements de la Haute-Vienne, de la Creuse et de la Corrèze et peut également être engagé dans les départements limitrophes. Il est composé de 4 maîtres de chiens et d’un suppléant. Il dispose de 7 chiens formés dans des disciplines telles que la défense, la piste, la recherche d’armes, de billets ou de produits stupéfiants.

  •  Deux avions école EPSILON de la base aérienne 709 de Cognac.  

Cette base aérienne a pour mission la formation initiale de tout pilote de l’armée de l’Air. Elle met en œuvre également un escadron de DRONES, aéronefs sans pilote embarqué qui assure des missions de surveillance et de reconnaissance.

  • Un détachement de 5 motocyclistes de la Gendarmerie Nationale, sous les ordres de l’adjudant-chef GASNIER, de la brigade motorisée de Rochechouart.

La Haute-Vienne compte actuellement 26 motards de la gendarmerie agissant tout au long de l'année pour la sécurisation des axes routiers. Ces spécialistes de la sécurité routière poursuivent un objectif majeur : faire baisser le nombre de tués et de blessés sur les routes du département.

  • Un détachement de 4 motocyclistes de la Police Nationale appartenant à la Formation Motorisée Urbaine de la Direction Départementale de la Sécurité Publique de la Haute-Vienne, aux ordres du major de police Pascal DEBLOOS.

Leur mission essentielle est de lutter contre l’insécurité routière et d’assurer la protection des personnes et des biens. 

  • Un détachement de 3 motards appartenant à la brigade de surveillance intérieure des douanes de Limoges, aux ordres de l’agent de constatation de Première Classe Jean-Christophe THOMAS.

La brigade des douanes de Limoges est composée de 32 agents dont 10 motocyclistes. Cette unité a une mission de protection et de sécurité. Elle lutte contre les trafics de produits stupéfiants, de contrefaçon et de tabacs.

  • 6 véhicules de secours du Service départemental d’incendie et de secours de la Haute-Vienne, aux ordres du Capitaine LAVERGNE.

Le « Véhicule Léger à Transmission Renforcée » destiné à l’officier de permanence de l’agglomération de Limoges qui assure le commandement d'une intervention nécessitant l'engagement de 4 engins de secours et de lutte contre l’incendie,

Le « Véhicule Léger Médicalisé » permettant à un infirmier et /ou un médecin Sapeur-Pompier de se rendre sur les lieux des interventions de secours d’urgence aux personnes. Il est doté de matériels spécifiques permettant la mise en œuvre de protocoles de soins urgents infirmiers ou médicaux, Il permet également d’assurer le soutien sanitaire opérationnel sur les interventions d’envergure afin de réaliser l’accompagnement des sapeurs-pompiers lors des interventions de longue durée.

Le « Véhicule Poste de Commandement Léger» permet de gérer les interventions importantes ou sont engagés plusieurs groupes d’interventions. Il est l’outil de gestion et de coordination du commandant des opérations de secours. Autonome, il permet de mettre en place un réseau tactique de communication radio pour garantir les transmissions sur opération. 

Le « Véhicule de Secours et d’Assistance aux Victimes » plus communément appelé « ambulance ». Tous les centres de secours du corps départemental en sont équipés avec une cellule sanitaire procurant un confort de travail important et une place appréciable lors des évacuations sanitaires ou médicalisées.

Le « Fourgon Pompe Tonne » est l’engin caractéristique de lutte contre l’incendie. Armé par 8 sapeurs-pompiers, véritable boite à outils, il contient tout le matériel d’assistance respiratoire, de sauvetage et d’extinction ; grâce à ses 3000 litres d’eau et ses 881 mètres de tuyaux pour combattre efficacement les incendies urbains.

Le « Poste Médical Avancé et son véhicule porteur » Deux tentes permettant d’accueillir et de traiter une trentaine de victimes allongées, tout le matériel médical ainsi qu’une réserve d’oxygène sont regroupés dans une berce qui peut être déposée au plus près d’une zone d’intervention. Ainsi les sapeurs-pompiers peuvent faire face aux accidents impliquant de nombreuses victimes et blessés afin d’assurer une prise en charge pré-hospitalière efficace.

À l'occasion des 180 ans de la mort de Claude Joseph Rouget de Lisle en 1836, le président de la République a souhaité faire de l'année 2016, l'année de la célébration de notre hymne national.

Pendant le salut au drapeau, deux couplets de la Marseillaise seront interprétés par la chorale INTERMEZZO, dirigé par le chef de chœur Françoise DELICQ.