Actualités

L'équipe des lieutenants de louveterie est au complet

 
Le 15 avril 2016, les 4 louvetiers qui ont été nommés en début d’année ont reçu l’insigne qui caractérise leur fonction par le préfet de département M. Raphaël Le Mehauté, à l’occasion d’une petite cérémonie dans les locaux de la préfecture du département.
louvetterie

                                                                                                                                                           

 

La louveterie a été créée par Charlemagne en 812 pour protéger les habitants et leurs élevages des loups. La loi du 19 pluviôse an V (7 février 1797) fut le prélude de la législation actuelle qui confère aux lieutenants de louveterie la possibilité d’intervenir de manière dérogatoire à certaines dispositions relatives à la chasse et à la régulation des nuisibles.

Les lieutenants de louveterie appelés plus souvent «louvetiers» ont rendu des services considérables. Choisis parmi les hommes les plus aptes à capturer les loups, ils devaient connaître la faune, le territoire et ses habitants. Ils avaient réputation et considération.

Aujourd’hui leurs missions ont évolué mais ces éléments historiques sur les capacités à organiser, sur l'exemplarité et la neutralité restent d'actualité.

Ce sont des personnes privées, bénévoles de l’État, nommées pour une période de 5 ans par le préfet de département après une sélection organisée par la DDT.

Ils concourent, sous son autorité, à la résolution de problèmes occasionnés par la faune sauvage et dans quelques cas particuliers par les animaux domestiques. Cette mission revêt divers aspects :

  •  la médiation locale entre acteurs du territoire, le cas le plus courant étant les dégâts occasionnés par les sangliers sur les cultures,
  •  le conseil technique auprès de l’administration, en particulier pour l’élaboration de la réglementation départementale liée à la chasse et la faune sauvage, ainsi que la constitution d’un observatoire de la faune sauvage,
  •  la régulation des animaux portant préjudices à la santé et la salubrité publique, ainsi qu’aux activités économiques.

Ainsi ils sont amenés à agir sur sollicitation de particuliers ou de l’autorité publique, dans le cadre de battues administratives ordonnées par le préfet ou les maires. Dans les faits, la DDT qui suit la gestion cynégétique dans le département, a délégation du Préfet pour déclencher les autorisations administratives.

Assermentés, ils ont également qualité pour constater les infractions à la police de la chasse dans la limite de la circonscription qui leur est fixée.

En Haute-Vienne, elles correspondent aux unités cynégétiques (voir carte). Il y a donc 20 lieutenants de louveterie, dont une femme et 7 qui occupent pour la première fois cette fonction. L’équipe actuelle est nommée jusqu’au 31 décembre 2019.

Le 15 avril 2016, les 4 louvetiers qui ont été nommés en début d’année ont reçu l’insigne qui caractérise leur fonction par le préfet de département M. Raphaël Le Mehauté, à l’occasion d’une petite cérémonie dans les locaux de la préfecture du département.

Plus d’informations sur le site des lieutenants de louveterie en Haute-Vienne http://louveterie87.blogspot.fr/

Par courriel : service eau-environnement forêt risques

Par courrier : direction départementale des territoires de la Haute-Vienne - unité forêt environnement - 22 rue des Pénitents Blancs - CS 43217 - 87032 Limoges cedex 1

-----------------------------------------------------------------------------------------

Carte de répartition des secteurs par lieutenant de louveterie 2016-2019

> Carte_lieut_louveterie_09_02_2016 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,54 Mb

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Louvetiers_groupe_20160415
nouveaux_louvetiers_20160415