Actualités

Quand vous regardez votre téléphone, qui regarde la route?

 
Quand vous regardez votre téléphone, qui regarde la route?

En cette période de rentrée scolaire, la Sécurité routière  repart en campagne en diffusant, à partir du 4 septembre, un nouveau film de sensibilisation sur le téléphone au volant.
Dans ce contexte, ce film met en valeur l’importance de rester concentré sur la route : « Quand vous regardez votre téléphone, qui regarde la route ? »

David roule tranquillement en centre ville. Alors qu’il est au volant, il ne résiste pas à l’envie de lire un message qu’il vient de recevoir. Ces quelques secondes d’inattention vont être irréversibles. Il ne verra pas Julie, cette jeune fille qui traverse devant lui... elle rentre du collège...

Un conducteur sur dix reconnaît, en effet, lire ou écrire des messages en conduisant. Cette pratique interdite nécessite de quitter au moins 5 secondes la route des yeux, soit une distance parcourue de 70 m en ville (à 50 km/h), et multiplie le risque d’accident par 23.

Téléphone au volant, découvrez les chiffrés clés  :

Chiffres_Clés_2016

Plus d'informations sur http://www.lebureaudecom.fr/securiteroutiere/cp_emailing10_aout2016_chiffres.html

10 conseils pour s'empêcher de téléphoner au volant :

10_Conseils-Pr_Ne_Pas_Téléphoner_Volant

Plus de détails sur le site de la Sécurité routière : http://www.securite-routiere.gouv.fr/en-parler-agir/des-solutions-pour-agir/10-conseils-pour-s-empecher-de-telephoner-au-volant

Mesures de sécurité routière sur le téléphone au volant en France

Conformément à l’article R.412-6-1, tout conducteur doit se tenir constamment en état et en condition d’exécuter les manœuvres qui lui incombent.
 Depuis le 31 mars 2003, un décret sanctionne l’utilisation d’un téléphone portable tenu en main par une contravention de 2ème classe (35 €) et un retrait de 2 points du permis de conduire. Cette peine a été alourdie par décision du Comité interministériel de la sécurité routière du 11 mai 2011 et s’élève désormais à 135 € et d’un retrait de 3 points du permis de conduire.
 Le fait de consulter ou manipuler son téléphone est également interdit et est passible des mêmes sanctions.
 De même, le fait de placer dans le champ de vision du conducteur d’un véhicule en circulation un appareil en fonctionnement doté d’un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation est interdit. Cette infraction est sanctionnée d’une contravention de 5ème classe d’un montant de 1 500 euros au maximum et d’un retrait de 3 points du permis de conduire. L’appareil peut être saisi par les forces de l’ordre et définitivement confisqué après condamnation du contrevenant par le tribunal.
 Depuis le 1er juillet 2015, il est interdit à tous les conducteurs (de voiture, de camion, de moto, de cyclo ou de vélo) de porter à l’oreille tout dispositif susceptible d’émettre du son (conversations téléphoniques, musique, radio).

Mesures de sécurité routière sur le téléphone au volant en Europe

En règle générale, les décisions réglementaires concernant les téléphones au volant ont été prises par les différents pays européens à la fin des années 90 ou au début des années 2000.
 Aujourd’hui, dans 27 États membres de l’Union européenne (sur les 28), seul le téléphone tenu en main est interdit sauf en Espagne où, comme en France, depuis le 1er juillet 2015, l’usage de l’oreillette en conduisant est interdit.
 En Suède, il n’y a pas de loi qui encadre l’utilisation du téléphone au volant. Les autorité suédoises sont d’avis que l’article général du code de la route suédois, précisant que « tout conducteur doit constamment rester vigilant, apte à manœuvrer et attentif à sa tâche de conduite », se suffit à lui-même.

La Sécurité Routière s'affiche sur les bus dans 40 villes de France contre les SMS au volant.

Cette nouvelle campagne d’affichage (du mardi 20 septembre au mardi 4 octobre) vient compléter le message délivré par le film « La dernière classe » diffusé depuis le mois d’août à la télévision sur les dangers du texting et du téléphone au volant.
A l’heure des chasses aux Pokémon, des messages postés non stop sur les réseaux sociaux, la Sécurité routière rappelle les risques de tels comportements sur la route. Ces messages courts, affichés à l’arrière des bus, sont conçus pour provoquer un déclic chez celui qui s’apprête à textoter ou téléphoner et ainsi le convaincre de ne pas le faire.
Un conducteur sur deux déclare qu’il lui arrive de consulter son téléphone au volant et, plus grave encore, un sur dix reconnaît lire ou écrire des messages en conduisant.
Ces pratiques interdites, mais de plus en plus fréquentes, obligent le conducteur à quitter la route des yeux pendant au moins 5 secondes. Pendant ce moment de distraction, à 50 km/heure en ville, un véhicule parcourt 70 mètres, augmentant par 23 le risque de provoquer un accident grave.

6 MESSAGES VIENNENT ÉGRATIGNER LA CONSCIENCE DES CONDUCTEURS SUR LE POINT DE TEXTOTER OU TÉLÉPHONER AU VOLANT

Visuel_Campagne_Bus_2016

 

Visuel_Campagne_Bus_2016_2

 

Visuel_Campagne_Bus_2016_3
Visuel_Campagne_Bus_2016_4

Visuel_Campagne_Bus_2016_5

 

Visuel_Campagne_Bus_2016_6
 
 

A lire également :