Evènements

 
 

Un premier cycle commémoratif, animé par l’Etat, en 2014, constituera la « levée de rideau » du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Autour de six grands rendez-vous commémoratifs échelonnés entre le 28 juin et le 11 novembre 2014  :

1) Une ouverture européenne, à Sarajevo, le 28 juin 2014 , avec un grand rassemblement culturel européen et la réunion exceptionnelle des chefs d’Etat et de gouvernement européens pour une commémoration de l’événement déclencheur de la Première Guerre mondiale.

2) Une fête nationale, le 14 juillet 2014, mettant à l’honneur toutes les nations engagées dans la Grande Guerre

3) La commémoration du centième anniversaire de l’assassinat de Jean Jaurès, le 31 juillet 2014 .

4) Une commémoration décentralisée de la mobilisation générale et de l’entrée en guerre, le 2 août 2014 , partout en France, avec le concours des communes.

5) La commémoration de la première bataille de la Marne,  au mois de septembre 2014 .

6) L’entrée au Panthéon de Maurice Genevoix , porte-parole légitime de la génération des combattants de la Grande Guerre, le 11 novembre 2014 .

A compter de 2015, la commémoration entrerait ainsi dans un second cycle itinérant, décentralisé et intermittent, qui verrait le Centenaire cheminer au fil du champ de bataille, épousant les moindres méandres de sa topographie et de sa chronologie : Champagne, Artois, Vosges, Meuse, Somme, Aisne, etc...

A la fin de ce cycle triennal itinérant, l’Etat reprendrait l’initiative pour organiser les commémorations de l’Armistice de 1918, point d’orgue du cycle commémoratif du Centenaire.

Le rapport de préfiguration de M. ZIMMET propose ainsi « un partage des rôles entre l’Etat et les collectivités territoriales, où chacun tiendrait son rang, et que l’Etat concentre son action au début et à la fin du cycle commémoratif du Centenaire ».

Pour plus d'informations : http://centenaire.org