Elections départementales 2015

Organisation du scrutin et des cantons

 

Les prochaines élections départementales auront lieu les 22 et 29 mars 2015.

Assemblées départementales

La loi du 17 mai 2013 réforme les assemblées départementales et prévoit un redécoupage cantonal général. Le nombre de cantons sera globalement réduit de moitié, afin que chacun des cantons rénovés élise, au scrutin binominal, deux élus, nécessairement de sexes opposés, de manière à imposer la parité entre hommes et femmes, dénommés désormais conseiller départemental.

Le décret ci-dessous listant les nouveaux cantons entrera en vigueur au prochain renouvellement général des assemblées départementales :

Décret n°2014-194 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Vienne

Liste des bureaux de vote 2015

Carte du nouveau découpage cantonal

Circulaire aux maires du 31 décembre 2014 concernant l'organisation matérielle et le déroulement des élections


Les élections départementales

Le canton a été créé par la loi du 22 décembre 1789. Il constitue une circonscription électorale dans laquelle est élu un conseiller général. Les conseillers généraux sont élus pour 6 ans au suffrage universel direct. Ils étaient renouvelés par moitié tous les trois ans. Le principe d'un renouvellement partiel a été posé par la loi du 10 août 1871. La loi du 17 mai 2013 prévoit qu’à compter du renouvellement général de 2015, les conseillers généraux, appelés désormais conseillers départementaux, sont renouvelés intégralement tous les 6 ans.

Le scrutin est binominal majoritaire à deux tours.

- Pour être élu au premier tour, il est nécessaire qu’un binôme de candidats, constitué obligatoirement d’un homme et d’une femme, recueille la majorité absolue des suffrages exprimés et le quart des électeurs inscrits.

- A défaut, il est procédé à un second tour et la majorité relative est alors suffisante pour être proclamé élu. Toutefois, le binôme de candidats doit avoir obtenu un nombre de suffrage au moins égal à 12,5 % des électeurs inscrits pour être candidat au second tour. Si aucun des binômes de candidats n'atteint ce seuil, les deux binômes de candidats ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages au premier tour peuvent rester en lice pour le second.