Qualité de l'air

La qualité de l'air en Haute-Vienne

 
 

La qualité de l’air a des effets variés sur la santé et sur l’environnement ; c’est un phénomène local, continental et mondial.
Lorsque certains niveaux de pollution par les particules sont atteints, des procédures d'information et de recommandations voire d'alerte sont mises en place.
Quelques gestes et comportements simples peuvent limiter les risques de dépassement de seuil.

En Haute-Vienne, un arrêté relatif aux procédures d'information, de recommandations et d'alerte en cas de pics de pollution est en vigueur.

> Arrêté du 23 janvier 2012 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,70 Mb

Afin de répondre au besoin d’information du grand public, les valeurs sur la qualité de l'air sont mises à la disposition du public via le site internet «LIMAIR», association chargée de la surveillance de la qualité de l’air en Limousin :

http://www.limair.asso.fr/

Les recommandations à suivre

La procédure d'information, de recommandations et d'alerte comporte deux niveaux :

Procédure d'information et de recommandations

Elle est activée lorsque le dépassement du niveau de pollution en particules ne nécessite pas de modifier les déplacements habituels ni les activités sportives.

Cependant, certaines personnes spécialement sensibles (enfants, personnes âgées ou asthmatiques, population allergique...) peuvent présenter des symptômes évocateurs (toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge...).

Il est recommandé à ces personnes de :

- Éviter les activités physiques et sportives intenses pouvant accentuer les pathologies respiratoires par augmentation du volume d'air et de particules fines inhalé. Il convient de privilégier les activités calmes.

- Suivre scrupuleusement les prescriptions médicales

- Veiller à ne pas aggraver les effets de la pollution atmosphérique par d'autres facteurs irritants tels que la fumée de tabac ou l'usage de solvants.

Afin de réduire l’ampleur de la pollution primaire liée aux particules en suspension, il est recommandé de :

- réduire l'usage de la voiture (covoiturage, transports en commun) et de limiter sa vitesse.

- s'assurer du bon fonctionnement des dispositifs de dépoussiérage, pour les émetteurs industriels,

- d'éviter d'allumer des feux d'agréments tels que le bois

- reporter les activités de brûlage de déchets verts, y compris l'écobuage.

La procédure d'alerte

Elle est déclenchée, lorsque le niveau de pollution est tel que la simple préconisation ne convient plus.

Il est préconisé :

- Pour les enfants de moins de 6 ans, ne pas modifier les déplacements indispensables mais éviter les promenades ou activités extérieurs.

- Pour les enfants de 6 à 15 ans, ne pas modifier les déplacements habituels, mais, éviter les activités extérieurs, privilégier à l'intérieur des locaux les exercices physiques d'intensité moyenne ou faible, et, reporter toute compétition sportive qu'elle soit prévue à l'extérieur ou à l'intérieur des locaux.

- Pour les adolescents et adultes, ne pas modifier les déplacements prévues mais, éviter les activités physiques violentes et les exercices d'endurance à l'extérieur. Déplacer, dans la mesure du possible, les compétitions sportives à l'extérieur. Cependant, certaines personnes spécialement sensibles (asthmatiques, personnes allergiques, déficients respiratoires chroniques, insuffisants cardiaques...) peuvent présenter des symptômes évocateurs (toux, irritations oculaires ou nasales...). Elles doivent cesser ou adapter l'activité physique en fonction de la gêne ressentie.

Veiller à ne pas aggraver les effets de la pollution atmosphérique par d'autres facteurs irritants tels que la fumée de tabac ou l'usage de solvants.

Afin de réduire l'ampleur de la pollution liée aux particules en suspension, il est recommandé de :

- limiter l'usage des véhicules diesel non équipées de filtres à particules,

- limiter les transports routiers de transit,

- pour les émetteurs industriels, limiter les émissions de particules et d'oxyde d'azote,

- éviter le chauffage par le bois et le charbon,

- limiter les activités de loisir génératrices de particules comme les manifestations publiques de sports mécaniques ou les feux d'artifice...,

- limiter l'usage d'outils d'entretien non électriques,

- reporter tout épandage agricole d'engrais.