Attention aux feux de végétation

 
Attention aux feux de végétation

Les sapeurs-pompiers appellent à la prudence et au respect de la réglementation en matière de brûlage des végétaux.

La pratique du brûlage des déchets verts qui présente des risques pour la sécurité des personnes et des biens, est soumise au respect de la réglementation et des consignes de sécurité et de prudence. Cette pratique n’est autorisée que pour les forestiers et agriculteurs dans des conditions particulières de sécurité. Les particuliers ont quant à eux, l’obligation de traiter leurs déchets verts par des méthodes écologiques ou en déchetterie.

L'arrêté préfectoral n° 2013–163 du 9 juillet 2013 réglemente la pratique de l’écobuage et des feux de plein air. A ce titre, il est interdit, sur l'ensemble du département, à compter du 1er mars et jusqu’au 15 octobre de chaque année, de procéder, sans autorisation, à un écobuage ou à une incinération de végétaux à moins de 200m des bois, forêts, landes, et plantations.

Les professionnels vont procéder prochainement aux travaux de débroussaillement et de brûlage.

Cependant les conditions climatiques actuelles, (vent, l’ensoleillement, sécheresse des végétaux, etc…) l’absence de pare-feu, le défaut de surveillance ou le manque de premier moyen d’extinction voire même d’alerte des secours peuvent avoir des effets dangereux. L’an passé, de simples brulages ont pris la forme d’incendie de broussailles, de cultures ou de forêts non maitrisés.

Ces imprudences ou le non respect de la réglementation, peuvent également entrainer des conséquences bien plus graves comme des intoxications par les fumées, particulièrement sur les personnes fragiles sur le plan respiratoire, des brûlures et bien sûr des accidents de circulation dus aux fumées de l’incendie, limitant considérablement la visibilité sur les routes.

En 2015, près de 150 hectares de broussailles et de forêt (soit environ la surface de 150 terrains de football) ont brulé. Le printemps représente pour la Haute-Vienne une des périodes propice à la propagation d’un feu de forêt. Les sapeurs-pompiers de tous les centres du département ont été mobilisés 270 fois au cours de l’année 2015 pour lutter contre ces types de sinistres.

Pour les professionnels, les travaux indispensables qui justifieraient des incinérations doivent être soumis à autorisation du Maire après avis des sapeurs-pompiers de la Haute-Vienne (SDIS 87). Cette demande d’autorisation doit être effectuée 10 jours à l’avance (l’opération pouvant être reportée pour raison météorologique).

Les demandeurs devront préciser :

  • la motivation du brûlage
  • le nom et l’adresse du demandeur
  • les dates, heures et lieux prévus
  • la nature des végétaux à brûler et la superficie
  • les moyens de prévention prévus
  • un numéro de téléphone à contacter.

 Les règles de prudence et de prévention à respecter sont les suivantes :

  • tout feu de plein air doit être effectué à une distance minimale de : 10 mètres des lignes électriques ou téléphoniques aériennes,
  • 25 mètres des voies de circulation, des constructions, des conduites ou des stockages de produits ou de gaz inflammables,
  • 200 mètres des bois, forêts, plantations, reboisements,
  • pour les brûlages de végétaux sur pied, la surface à brûler devra être fractionnée afin que le personnel de surveillance reste maître de la conduite du feu
  • pour les brûlages de végétaux en tas, la surface à brûler devra être fractionnée en tas de moins de 20 m² et espacés entre eux de plus de 10 mètres
  • avant toute mise à feu, une bande de terre de 5 mètres de largeur au moins doit être désherbée autour de la surface ou du tas à brûler
  • sur terrain en pente : incinérer en descendant et non depuis le bas
  • le feu de plein air doit être effectué sous la surveillance permanente d’une ou plusieurs personnes adultes selon l'importance du feu
  • prévoir des moyens d’extinction à proximité : pelles, pulvérisateurs, tonne à eau, extincteurs à eau, jets d’eau …etc
  • aménager par avance une réserve d'eau à proximité des lieux du brûlage
  • la mise à feu est interdite dès que la vitesse du vent dépasse 30 km/h. (C’est un des facteurs principal de propagation de l’incendie)
  • se munir de moyens de communication afin de pouvoir donner l'alerte aux sapeurs-pompiers très rapidement dans le cas d'une extension du feu difficile à contenir. Numéro : 18 ou 112 (vérifier la couverture réseau)
  • éteindre les foyers avant le coucher du soleil et ne jamais abandonner le feu avant qu'il ne soit complètement éteint (au besoin arroser les cendres).
  • Renforcer la vigilance durant les périodes de moisson en raison du risque d’éclosion lié à l’utilisation d’engins agricoles
Feux de végétation