Comité d’orientations stratégiques du contrat de ville de l’agglomération de Limoges

 
Comité d’orientations stratégiques du contrat de ville de l’agglomération de Limoges

Raphaël Le Méhauté, préfet de la Haute-Vienne, Bruno Genest, 1er vice-président de la Communauté d’agglomération Limoges Métropole et Émile Roger Lombertie, maire de Limoges ont installé et tenu la première réunion du comité d’orientations stratégiques du contrat de ville de l’agglomération de Limoges le 17 mars 2016.

Le rôle de cette instance est de piloter le contrat de ville, définir les grandes orientations, les axes stratégiques et valider le plan d'actions pour 2016. Elle se réunit 1 à 2 fois par an.

BILAN DES ACTIONS 2015

 2 103 609 euros ont été consacrés en 2015 aux actions dans les quartiers prioritaires de la ville répartis comme suit :

  •  État 997 653 euros
  •  Ville de Limoges (crédits politique de la ville) 924 631 euros
  •  Limoges Métropole (crédits politique de ville) 181 325 euros

ORIENTATIONS ET PROJETS 2016

 1- Accélérer le programme de renouvellement urbain sur Limoges

 Lancement de travaux très attendus sur le quartier de La Bastide

Dans un premier temps, les habitants des barres Seurat et Pissaro seront relogés (courant l’été 2016). Les opérations de démolitions de ces bâtiments seront réalisées d’ici la fin de l’année.

Par ailleurs, un programme pour faciliter l’accession à la propriété sera lancé.

Une étude sur l’aménagement de l’entrée de ville a été menée et un scénario d’aménagement a été validé.

Enfin, le centre commercial implanté au coeur du quartier fera l’objet d’une restructuration en pôle de vie et de service à compter du 1er semestre 2017.

Lancement des études et validation des projets par l’ANRU sur les quartiers de Beaubreuil et Val de l’Aurence Sud

Pour le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) a retenu 5 sites d’interêt national en région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes dont deux sont situés à Limoges : les quartiers de Beaubreuil et du Val de L’Aurence Sud.

Les Portes Ferrées et le Val de l’Aurence Nord relèvent des sites d’intérêt régional.

Dans le cadre du NPNRU, un protocole de préfiguration doit être établi et présenté devant le comité d’engagement de l’ANRU. Il constitue la première étape de contractualisation du projet de renouvellement urbain. Il est destiné à financer un programme d’études et des moyens d’ingénierie qui permettront de définir les conditions de faisabilité et la réalisation des projets urbains. Ce protocole est en cours d’élaboration.

 2- Lancement d’un plan emploi dans les quartiers politique de la ville

Ce plan prévoit :

  •  la création de 2 clubs ambition réussite, un dans chaque agence de Pôle Emploi sur Limoges (agences Ventadour et Leclerc) pour favoriser l’entrée en emploi des habitants ;
  •  le développement de la boutique emploi de la CCIChambres de commerce et d'industrie au bénéfice des jeunes diplômés des quartiers politique de la ville. Tous les jeunes concernés seront contactés et le soutien du club leur sera proposé ;
  •  la promotion de la garantie jeune auprès des jeunes les plus éloignés de l’emploi : repérage et soutien individuel en plus de l’apport de la mission locale. La plateforme mobilité sera un soutien pour rendre ces jeunes mobiles ;
  •  le développement de la création d’entreprises pour les jeunes des quartiers, développement du dispositif Citéslab porté BGE et appel aux réseaux nationaux si besoin ;
  •  la poursuite du développement des emplois d’avenir et le suivi individuel des sortants du dispositif.

 3- Ouvrir un centre social dans le quartier de Beaubreuil

Le quartier de Beaubreuil est dépourvu de centre social depuis un an. Le programme de renouvellement urbain pourra prendre en compte la réalisation d'un nouveau centre social, mais en attendant il est indispensable d'ouvrir un accueil provisoire dans des locaux disponibles sur le quartier.

4 – Associer les habitants

La participation des habitants des quartiers à la vie citoyenne constitue l’un des objectifs de la politique de la ville, réaffirmé par l’article 1er de la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014.

Ce principe s’incarne par la création des conseils citoyens dans les 9 quartiers prioritaires de la ville de Limoges qui ont vocation à instituer une véritable instance d’expression, de réflexion et de débat dans le respect des valeurs républicaines : égalité, liberté de parole, laïcité et neutralité.

Quatre conseils citoyens ont été installés et vont entrer en phase de projets sur les quartiers du Sablard, des Coutures, de Bellevue et de Beaubreuil. Les cinq autres conseils citoyens seront ensuite installés. L’ensemble de ces conseils sont accompagnés localement par la CRESS (chambre régionale d’économie sociale et solidaire) pour une montée en compétences des membres.

5- Finaliser les conventions d’application pour l’utilisation de l’abattement de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB)

En contrepartie de cet avantage fiscal, les bailleurs s’engagent en partenariat avec l’ensemble des signataires du contrat de ville à poursuivre l’amélioration du niveau de qualité de service dans ces quartiers, en y renforçant leurs interventions au moyen notamment d’actions contribuant à la tranquillité publique, à l’entretien et à la maintenance du patrimoine, à l’amélioration du cadre de vie, à la participation des locataires.

Les 4 bailleurs présents sur les territoires se mobilisent dans la rédaction des conventions. d’application pour l’utilisation de l’abattement TFPB.

Une première rencontre se tiendra le 7 avril 2016 pour préparer des plans d’actions déclinés par quartier et par bailleur.

*******

Quant aux actions de proximité portées par les associations et financées par l’ensemble des partenaires du contrat de ville, elles ont fait l’objet d’un appel à projet.L’instruction est en cours de finalisation.

L’objectif de la politique de la ville est de mettre en œuvre des actions ciblées visant à corriger les inégalités entre les habitants des quartiers avec le reste de la population.

COS Contrat de ville 17032016