À l’approche des beaux jours et des premières sorties à moto, la Sécurité routière repart en campagne!

 
Nouvelle campagne "Perte de contrôle" de la Sécurité routière

Les conducteurs de deux-roues motorisés représentent près de la moitié des blessés graves et un quart des décès. La majorité des accidents à moto se produit lorsque le motard se sent en confiance, de jour, par beau temps et en rase campagne.

Derrière les 768 personnes tuées et les 11 000 blessés graves à deux-roues motorisés, en 2015, combien de victimes dans la vie ?

Chaque accident engendre une onde de choc. Combien de compagnes (de compagnons), de mères, de pères, d’enfants, de frères et sœurs, d’amis, de collègues dévastés pour la vie ?

Cette campagne de sensibilisation s’articule autour d’un nouveau film diffusé dès le 25 mars 2016 à la télévision et sur les réseaux sociaux, de deux spots radio et des témoignages de proches de motards accidentés.

Visionnez le film de la campagne ici : http://www.lebureaudecom.fr/securiteroutiere/cp_emailing5_mars2016.html

 Pour contrer l’idée reçue selon laquelle une moto freine sur une distance plus courte qu’une voiture à la même vitesse, la Sécurité routière dévoile les résultats d’une étude scientifique du CEREMA et de l’UTAC-CERAM qui bouscule nos idées reçues sur les distances de freinage à moto.

Infographie_Freinage_Moto_Securité_Routière

 

Toutes les séquences de freinage, une centaine au total, ont été réalisées par des professionnels de la conduite moto qui ont également fait le test avec la voiture pour que les comparaisons de données soient des plus rigoureuses.

Etude_Scientifique_Freinage_Moto_2016_Securité_Routiere
Etude_Scientifique_Freinage_Moto_2016_2_Securité_Routiere

Leur analyse montre :
• un temps de perception-réaction identique entre le motard et le conducteur de la voiture pour freinage d’urgence (en moyenne 0,45 seconde).
• une décélération plus forte pour la voiture que pour la moto, à 50 km/h comme à 90 km/h,
• une distance de freinage plus longue pour la moto : 3 mètres à 50 km/h et 7,5 mètres à 90 km/h.

En allant contre une idée reçue, fréquemment répandue, à l’aide de données scientifiques, la Sécurité routière espère apporter aux motards une meilleure évaluation des distances de freinage pour leur sécurité et celle des autres usagers, à moto comme à scooter.

Augmenter les distances de sécurité et modérer la vitesse sont plus que jamais indispensables aux motocyclistes pour diminuer les risques de collision et de perte de contrôle.

 
 

A lire également :