Des itinéraires dérogatoires expérimentaux pour le transport de bois ronds

 

Trois itinéraires dérogatoires expérimentaux sont mis en place depuis le 1er février en Haute-Vienne.

Le décret n°2009-780 du 23 juin 2009 introduit un régime dérogatoire à la limitation de tonnage des camions transporteurs de bois ronds. Celui-ci permet d'autoriser, dans la mesure où les matériels possèdent les caractéristiques réglementaires, l'extension du poids total roulant autorisé à 48 et 57 tonnes pour les ensembles routiers de respectivement 5 et 6 essieux.

Un arrêté préfectoral du 15 juillet 2010 a défini le réseau dérogatoire permanent. Il reste cependant très insuffisant pour permettre aux transporteurs d'accéder aux massifs forestiers et aux entreprises de transformation du bois.

Aussi, un dispositif de dérogation temporaire est mis en œuvre dès cette année sur la partie Est du département comprise entre la route de Limoges à Sauviat-sur-Vige et l'A20 au Sud de Limoges, en concertation avec les collectivités territoriales gestionnaires de voiries. Ce dispositif se déroule dans un cadre expérimental afin d'apprécier le respect des engagements des différents acteurs concernés : les professionnels en acceptant la demande préalable de dérogation temporaire et en respectant la réglementation liée au transport; les collectivités territoriales en acceptant d'ouvrir temporairement les voiries à cette circulation; l’État en animant le dispositif, en appuyant les collectivités dans cette démarche et en mettant en œuvre des moyens de contrôle routier.

Ce dispositif s'appuie sur l'outil informatique « transbois limousin » fonctionnel en Corrèze depuis plus d'un an. Son utilisation est étendu à la zone expérimentale de la Haute-Vienne. Il permet au pétitionnaire d'établir sa demande par voie électronique. La direction départementale des territoires instruit la demande et sollicite l'avis des gestionnaires de voiries concernées. Un arrêté préfectoral mensuel liste également les voiries supplémentaires ouvertes à la circulation dérogatoire.

Du succès de cette opération dépend sa pérennité et son extension à tout le département en confortant le réseau dérogatoire permanent.